Anton Mozziconacci est un artiste qui vit et travaille à Paris. Diplômé en 2017 de l'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, il est lauréat en 2018 de la bourse FoRTÉ mis en place par la Région Île-de-France pour son projet [Vous m'avez fait former des fantômes].

Anton Mozziconacci mène depuis 2012 des recherches autour d'un seul sujet : comprendre le monde et sa modification opérée par la révolution numérique. Fortement inspiré par Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, la plupart de ses travaux sont la réinterprétation d'une œuvre existante, qu'elle soit artistique, cinématographique, littéraire.

Son premier projet prenait pour base la lecture du rouleau original de [ Sur la route] de Jack Kerouack. Il était question de voyage (immobile), en référence à Xavier de Maistre et Nicolas Bouvier.

En 2015, sous la direction de Jean-Pierre Salgas, il rédige [Mémoire(s)] sur son expérience de la lecture d'À la recherche du temps perdu. En parrallèle, il assiste au workshop que dispense Tania Mouraud, [Share]. Il y réalise une vidéo pastichant Grosse Fatigue de Camille Henrot.

Son projet de diplôme interroge le rôle de l'image à l'ère Post-Internet. Il compose un papier peint long de 23 mètres et haut de 3 composé de 777 images, toutes des captures d'écran réalisées pendant sa scolarité. Ces images étaient regoupées en constellation, concept emprunté à Walter Benjamin dans son « Livre des passages » et à Jean-Luc Godard.

Il réalise la même année deux vidéos : [Le repos des machines], hommage à la littérature et au cinéma des années 60/70 (plus particulièrement à Chris Marker et Marguerite Duras) et [Fugue].

Actuellement, Anton Mozziconacci travaille sur la conception d'un documentaire, l'écriture d'un long métrage et d'un ouvrage.

Contact / Portfolio

Fabriqué entièrement en Mixerneue. Développé par Mickaël Labarrère.
2018 ©